Startseite | Impressum | Kontakt

Cameroun

Obang

Obang est la partie est de la "Mamfe Division" et s'étant jusqu'à Cross-River, qui sépare le Cameroun de Biafra (Nigeria). Sur une carte du monde vous n'allez certainement pas trouver Obang. Cependant, ou peut-être justement "c'est pourquoi" cette partie inconnue de la forêt vierge est au centre de notre travail au Cameroun. Bagoko, en tant que plus grand lieu en Obang, est un de ces villages endormis de la forêt vierge, au dessus desquels matin et soir stagne la fumée du feu, et dans lesquels la chaleur de l'équateur fait taire toute vie à midi.

La population agraire typiquement africaine d'Obang exploite uniquement des petites fermes pour subvenir à ses besoins. Du café et du cacao ne sont plantés en plus que dans un cadre restreint. La récolte de ces deux "Cash-Crops" camerounais doit être portée sur la tête (environ 30 kg) pendant plusieurs jours avant d'arriver à la Coopérative de Manyemen. La seule possibilité de gagner un peu d'argent comptant est donc pénible et limitée. La forêt vierge fournit à la population quasiment tout ce qui est nécessaire à la construction de maisons et à la vie quotidienne. Mais il faut quand même de l'argent pour des achats tels que du sel, de l'huile pour les lampes, des habits déjà utilisés venant d'Europe, des médicaments et pour payer l'écolage. En règle générale, et même pas toujours, l'argent suffit uniquement à acheter ce qui est de première nécessité. Malheureusement, la fréquentation d'une école en Obang est le privilège de peu d'enfants. Notre aide est ici particulièrement importante.
La population des villages d'Obang n'est pas épargnée des maladies tropicales. Malaria, filaria, lèpre, maladie du sommeil, fièvre jaune et cécité se déclenchent souvent dans cette région. Pendant la saison sèche, l'approvisionnement en eau pose problème à certains endroits.